Le Chemin de Lumière

Pourquoi choisir comme trame « La flûte enchantée » ? Parce que le thème essentiel de « La flûte » est l’accomplissement de l’être humain dans et par le voyage initiatique.

Une initiation pour apprendre à se vaincre soi-même, à vaincre ses peurs, comme dans les cauchemars d’enfance dont il faut se réveiller.

J’espère conserver ce regard que portent les enfants sur l’existence qui s’offre à eux. Avec leur naturel, mais aussi leur gravité. Celle qui vous transperce lorsqu’ils vous regardent au plus profond de vous-même. Schikaneder et Mozart ont mis sur orbite des énergies essentielles qui se combattent pour mieux se croiser : les mythes du Soleil et de la Lune, du Jour et de la Nuit, la Terre, l’Eau et le Feu servant à tracer un rituel bouleversant parce que profondément humain dans son illogisme.

Chaotique comme l’existence, la « Flûte » nous entraîne dans une suite d’aventures qui mènent à la découverte de l’identité. C’est une histoire fantastique où la vie, la mort, l’amour, le divin, la lutte entre des forces humaines et des principes solaires, le masculin et le féminin sont offerts à la méditation du spectateur : à chacun d’y trouver ce que sa culture, son âge, ses réflexions et sa foi lui permettent de découvrir.

Vous aimez ce projet ?